les décâblés
Technologies de l’information et de la communication, croissance intelligente, nanotechnologies, biotechnologies, informatique, domotique, biométrie, monnaies virtuelles, neurosciences, géo-ingénierie... Dans un monde toujours plus technicisé et connecté - en commençant par les plus jeunes avec l’arrivée du plan pour le numérique à l’école, puis par les adolescents avec les réseaux sociaux, l’informatisation des métiers et la question du droit à la déconnexion, jusqu’aux plus âgés d’entre nous avec les robots d’assistance à la personne - il devient nécessaire de travailler sur la manière de transmettre et sensibiliser à ces questions tant les enjeux sont divers : impacts cognitifs, santé psychique, vivre-ensemble, pathologies de l'hyper-connexion, coût écologique, rapport humain au virtuel et à la dématérialisation, électrosensibilité... Les décâblés ont pour objectif :
  • la critique constructive de ces nouvelles techniques et technologies  grâce à des groupes de réflexion, des recherches et enquêtes, en rapprochant des personnes d’horizons et domaines différents

  • la sensibilisation aux différents enjeux qui y sont liés par le biais de stands d’information, interventions et formations en milieu scolaire et associatif, de cafés-philo, rencontres, conférences, ateliers

  • la création de projets concrets pour tenter de se décâbler ensemble et être moins dépendants du système technicien en somme : bricolage d’outils conviviaux, semaine décâblée, expérimentation d’alternatives plus artisanales...

  • la participation à toute initiative s'inscrivant dans nos valeurs : manifestations, campagnes de sensibilisation, pétitions, actions collectives...



Explorez les possibilités de votre site !




Appel à bénévoles : une semaine décâblée à la rentrée
UNE SEMAINE DÉCÂBLÉE : APPEL À BÉNÉVOLES 
Nous avons comme projet l’organisation d’une semaine décâblée, autrement dit une semaine où l’on propose de se passer d’écrans, pour prendre du recul et mieux comprendre son rapport aux nouvelles technologies, la relation que l’on entretient avec ces objets et le temps que l’on y consacre. Dans un monde toujours plus connecté - en commençant par les plus jeunes avec l’arrivée du plan pour le numérique à l’école, puis par les adolescents avec les réseaux sociaux, l’informatisation des métiers et la question du droit à la déconnexion, jusqu’aux plus âgés d’entre nous avec les robots d’assistance à la personne - il devient nécessaire de travailler sur la manière de transmettre et sensibiliser tant les enjeux sont divers : impacts cognitifs, santé psychique, vivre-ensemble, addictions, éducation aux médias et à l’information, coût écologique... Durant cette semaine, en partenariat avec des établissements scolaires, structures sociales, collectifs d’artistes, associations, le temps passé habituellement devant les écrans sera remplacé par des activités de découverte, des temps de rencontre, de débat, des ateliers, sorties… Afin d’adopter à la fois une posture réflexive et d’être portés vers l’action, en proposant des alternatives décâblées !
On a besoin de monde car il y a beaucoup à faire : réflexion globale, élaboration d’un argumentaire, travail sur la pédagogie, prospection, recherche de lieux et mobilisation de personnes, prise de contact avec de possibles intervenants, organisation du programme de la semaine, préparation de blagues drôles pour nous détendre lors des réunions, on accueille tous les coups de main (même les plus prompts), pour nous aider à avancer. Alors qui que tu sois, si tu es soucieux.se de quelle humanité la numérisation est l’avenir, tu es le.la bienvenu.e !
arrow_upward