les décâblés
Technologies de l’information et de la communication, croissance intelligente, nanotechnologies, biotechnologies, informatique, domotique, biométrie, monnaies virtuelles, neurosciences, géo-ingénierie... Dans un monde toujours plus technicisé et connecté - en commençant par les plus jeunes avec l’arrivée du plan pour le numérique à l’école, puis par les adolescents avec les réseaux sociaux, l’informatisation des métiers et la question du droit à la déconnexion, jusqu’aux plus âgés d’entre nous avec les robots d’assistance à la personne - il nous paraît essentiel de recréer un débat public, de réfléchir et d’œuvrer collectivement pour sensibiliser à ces questions, tant les conséquences sont diverses : impacts cognitifs, santé psychique, coût écologique, vivre-ensemble, désinformation, rapport humain au virtuel et à la dématérialisation, électrosensibilité, exploitation des pays du Sud, nouvelles formes de précarité, etc...
  • la critique constructive de la société industrielle et numérique en cherchant à déconstruire et démystifier la technologie, grâce à des groupes de réflexion, des recherches et enquêtes, en rapprochant des personnes d’horizons et domaines différents

  • la sensibilisation et l'information à toutes les questions qui y sont liées par le biais de stands d’information, cafés-philo, rencontres, conférences, ateliers, interventions en milieu scolaire et associatif

  • le décâblage pour retrouver une autonomie et mettre en œuvre concrètement un retour à des techniques à échelle humaine : bricolage d’outils conviviaux, semaine décâblée, expérimentations artisanales...

  • la participation à toute initiative s'inscrivant dans nos valeurs : manifestations, campagnes de sensibilisation, pétitions, actions collectives...



La course folle du « tout numérique » envahit notre travail, nos rues, notre quotidien. Au nom du progrès nous serions en pleine révolution ! Mais à quel prix, vers quel sens ? Au profit de qui et pour quel progrès au juste ?

Nous savons aller dans l’espace, créer la vie artificiellement, produire des voitures autonomes, et parallèlement, nous n’arrivons pas à répondre aux besoins fondamentaux de l’humanité. Nous n’avons jamais autant consommé de ressources naturelles, alors que la crise environnementale s’accélère. Nous pouvons nous déplacer et communiquer beaucoup plus rapidement que jamais, et pourtant, nous n’avons jamais autant manqué… de temps ! Nous pensons que le numérique nous connecte à l’autre, mais le plus souvent nous finissons par nous contenter de textos plutôt que d’une rencontre physique. Nous considérons nos gadgets hi-tech comme source d’émancipation et paradoxalement, nous avouons y être de plus en plus dépendants…
Et si nous prenions justement un peu de temps pour réfléchir à notre rapport aux technologies ?

Du 05 au 11 novembre, nous te proposons :

- De vivre une semaine déconnectée à ton rythme, à ta façon. Tu peux choisir de te couper des mails, réseaux sociaux numériques, télé, ordi, téléphone, appareils câblés… Pendant quelques heures, un jour, toute la semaine (ou plus encore !). De le faire seul.e, à plusieurs, à l’échelle d’une classe, entreprise (pourquoi pas après tout ?) afin de mieux comprendre ton propre rapport aux nouvelles technologies.

- De participer aux activités de la semaine : des moments conviviaux, festifs mais aussi des temps de sensibilisation pour prendre du recul, s'informer et redonner une place au débat technocritique, se réapproprier son espace de vie, se donner les moyens d'une autonomie créatrice…

- De raconter cette expérience (en une anecdote, dix lignes ou dix pages, on lira tout !), en envoyant une lettre (postale !) à l’association ou en venant témoigner lors des différentes activités de la semaine.

PROGRAMME DÉTAILLÉ DE LA SEMAINE

La semaine décâblée : du 05 au 11 novembre prochains !

Soirée de lancement de l'association le 18 mai

Soirée de soutien aux décâblés le 18 août

arrow_upward